Mise en avant

Édito

Bienvenue sur le blog Mag’ Sciences 53 !

Ce blog est le vôtre, à vous de l’alimenter, de le consulter et de le faire connaître. Vous y retrouverez l’actualité scientifique du département. Les écoles souhaitant bénéficier d’une visibilité à l’échelle du département ou valoriser leurs actions et projets pourront publier ici leurs articles. Ce blog a aussi pour objectif de dynamiser les échanges entre les différentes classes du département.

Pour être contributeur, vous pouvez envoyer votre article à l’enseignant ressources sciences qui procédera à la mise en ligne.

Alors à vous de jouer !

Fête de la sciences 2019

L’édition 2019 de la Fête de la science aura lieu du samedi 5 au dimanche 13 octobre.

Pour cette 28e édition de la Fête de la Science, trois thématiques sont mises à l’honneur : l’égalité homme-femme, la transition énergétique et les progrès scientifiques et techniques. Vous pourrez ainsi profiter gratuitement des diverses animations, visites, conférences proposées près de chez vous par des passionné·e·s des sciences et des techniques.

Partager la science, en comprendre les enjeux dans un monde toujours changeant, c’est ce que permet cet évènement festif. C’est aussi l’occasion de susciter de la curiosité et de l’intérêt, de comprendre et d’apprendre. Alors, partez à la découverte d’un programme riche et varié et surtout venez fêter la science !

Le village des sciences au Laval Virtual Center  (le 5 octobre de 14h à 18h et le 6 octobre de 10h à 18h)

Le village des sciences accueille une vingtaine d’acteurs et d’actrices mayennais·es qui partageront avec vous leur savoir-faire et leurs connaissances sur les sciences. À travers des jeux et des expériences, professionnel·le·s et bénévoles initieront petit·e·s et grand·e·s à différentes thématiques scientifiques présentes dans notre vie quotidienne. Un seul mot d’ordre pour ce rendez-vous devenu incontournable : soyez curieux·ses !

Programme scolaire

Le Centre de culture scientifique, technique et industrielle de Laval, coordinateur de la Fête de la science en Mayenne ,  présente le programme des animations à destination des scolaires. Elles sont gratuites et les inscriptions sont obligatoires, à réaliser directement auprès des porteurs de projets. Le nombre de places est limité.

 

La Fête de la science 2019: programme de l’Atelier Canopé 53

Du 5 au 11 octobre 2019

Retour sur Terre : escape game et ateliers tournants

Après la grande réussite de sa mission Proxima en 2017, Thomas Pesquet a été de nouveau sollicité pour une nouvelle mission spatiale d’envergure : la mission Sirus. Afin de mener à bien cette nouvelle aventure, l’Agence Spatiale Européenne à sélectionner pour lui venir en aide un groupe d’élèves, féru de sciences et hautement performant : votre classe.

Animations : Ateliers tournants d’initiation à la programmation et escape game.

Durée : 1h30

Public : À destination des élèves de CE2, CM1 et CM2.

Dates : Lundi 7, mardi 8, jeudi 10 et vendredi 11 octobre, 10h00-11h30 ou 13h30-15h00 (adaptable)

Lieu : Atelier Canopé 53, 22 rue du Docteur Corre, 53000 Laval

Inscription : Un contact par téléphone au 02 53 22 11 66 ou par mail contact.atelier53@reseau-canope.fr  est nécessaire pour la réservation du créneau horaire.

 

Ressources et vous avec l’Atelier Canopé au village des sciences

L’Atelier Canopé proposera une animation autour de l’une de ses ressources : Planète code. Avec trois niveaux de difficulté, ce jeu de plateau collaboratif propose un apprentissage débranché et progressif du code et de la programmation. Il peut se jouer à partir de 8 ans en classe, dans le cadre scolaire, périscolaire et en famille.

Entrée libre et gratuite

Tout public

Date : samedi 5 octobre 2019

Lieu : Laval Virtual Center, rue Marie Curie, 53810 Changé.

Regards sur mon quartier, ma ville, mon environnement

Retour sur un projet pluridisciplinaire sciences et E3D. Témoignage de Lucie Bordey l’enseignante de la classe:

Cette année scolaire fut l’occasion pour la classe de CM1-CM2 de l’école Charles Perrault de mener un projet pluridisciplinaire proche du quotidien des élèves et surtout de les amener à porter un regard bienveillant sur leur environnement.

Le point de départ de ce projet est un questionnement sur leur lieu de vie, à savoir: 

«  Qu’est-ce que la biodiversité et comment est-elle présente dans la cour de notre école? »

Cette première étape a permis aux élèves de travailler en classe sur la réalisation du plan de la cour à partir d’une image satellite , de recenser leurs hypothèses avant d’aller observer et découvrir que de nombreuses petites bêtes se cachent sous terre, mais aussi dans les plantes et que certains animaux qu’on ne voit pas forcément laissent des traces. Cette première approche leur a permis de manipuler boîtes-loupes, parapluie japonais et surtout d’observer et d’écouter, d’être attentif à leur environnement.

Nous avons ensuite réfléchi à des moyens de développer cette biodiversité et nous sommes lancés dans la construction de mangeoires pour les oiseaux et d’abris pour hérissons. Autant les mangeoires ont permis l’observation de nombreux oiseaux dans la cour, autant les abris n’ont malheureusement pas permis de réelles observations.

Protéger son environnement c’est également être vigilant aux traitements de nos déchets. Combien de fois les élèves arrivent le lundi et retrouvent leur cour remplie de détritus. Ce constat nous a permis de mener un travail très complet sur le recyclage relié aux enjeux du développement durable et s’est clôturé par la visite de l’usine Séché Environnement.

L’idée fut ensuite de voir à une plus grande échelle la place réservée dans notre ville à la nature, à la biodiversité, aux modes de circulation, au recyclage des déchets, au vivre ensemble en découvrant l’éco-quartier Ferrié. Nous avons eu la chance d’en faire la visite guidée par le chef de projet, l’urbaniste qui a conçu le quartier ainsi qu’une architecte du CAUE. Le projet n’étant pas terminé, l’idée est d’y retourner une fois par an afin de noter les avancées du quartier.

Pour clôturer cette année et pouvoir découvrir un autre environnement et un autre écosystème, nous avons organisé une sortie nature et vélo à la base de loisirs de Coupeau à Saint-Berthevin. Cette journée très riche a permis aux élèves de réaliser des prélèvements et des observations du milieu environnant à différents points de la rivière, mais également de pratiquer un moment de lecture de paysage, un parcours d’orientation, le tout à pied et à vélo.

Ce projet a permis de travailler de manière transversale et pluridisciplinaire et c’est ce qui en a fait sa richesse. Les nombreuses sorties et manipulations ont permis à tous les élèves d’investir complètement les activités proposées et de mettre en oeuvre la démarche d’investigation.

Rencontre inter-degré à Montsûrs

Le mardi 4 juin, 180 élèves du secteur de collège de Montsûrs se sont retrouvés , le temps d’une journée, à la salle des Oréades. Au programme, sciences, technologie, vivre ensemble, autonomie, au détour des différents ateliers proposés (Makey-Makey, Ondes cobra, Robotique, Origami, codage, orientation…) et du fil rouge de la journée, l’assemblage de la machine de Goldberg géante.

Tout au long de l’année, les 5 classes du premier degré (Chalons du Maine, Deux-Evailles, Montsûrs, Saint-Cénéré, Soulgé sur Ouette) et les 3 classes de sixième (Collège Béatrix de Gavre de Montsûrs) ont travaillé à l’élaboration d’une machine de Goldberg (une succession de réactions en chaîne). Chaque classe devait réaliser un module composé de 3 à 4 actions différentes et qui devait pouvoir déclencher le module suivant à l’aide d’un élément mobile en forme de T. Les notions du programme de sciences et technologie portant sur les notions de mécanismes et d’électricité  ont été abordées dans le cadre de ce projet.

Au fil de cet événement, les élèves ont endossé plusieurs rôles:

  • Organisateurs: assurer la responsabilité d’ateliers et présenter la démarche expérimentale ainsi que les différents modules de la machine,
  • Visiteurs: découvrir les ateliers et remplir sa feuille de route,
  • Journalistes: garder une trace de la journée avec des images et des interviews.

En clôture, la machine de 14 mètres a été mise en oeuvre avec succès.

Ce projet s’inscrit dans le cadre du conseil école-collège du secteur de Montsûrs. À ce titre les enseignants ont bénéficié de formations et d’un accompagnement tout au long de l’année.

Les objectifs, de cette action, étaient de:

  • Développer les compétences et les connaissances scientifiques relevant des programmes et du socle commun à partir de l’élaboration et de la réalisation d’un objet technique

  • Mettre en œuvre une démarche d’investigation en s’appuyant sur l’observation, le tâtonnement et le questionnement afin de développer curiosité, créativité, esprit critique et intérêt des élèves pour le progrès scientifique et technique
  • Amener les élèves à exprimer par écrit (textes, schémas, graphiques…) des résultats d’observations, d’expériences, des projets de réalisation en privilégiant l’utilisation d’un support d’expériences
  • Favoriser les échanges dans le domaine scientifique, entre élèves, entre enseignants, entre classes et écoles

 

Question d’équilibre approche scientifique

Cette année, l’action départementale en éducation artistique et culturelle s’intitule Jeu d’équilibre, équilibre en jeu.

Les classes participantes ont mis en oeuvre des démarches artistiques diverses et variées. Cela donne lieu à une exposition virtuelle, témoignage des conduites créatives développées par les élèves tout au long de leur parcours d’apprentissage.

C’est l’occasion de rappeler le lien existant avec l’enseignement des sciences et la démarche d’investigation. En effet, l’équilibre est une notion mise en jeu dans les mouvements corporels, l’architecture, les balances, les mobiles et de nombreux objets techniques. Cela peut donc donner lieu à des situations d’apprentissages dans le domaine scientifique, que ce soit en tant que situations déclenchantes, d’étayages, d’analyse ou de prolongements des oeuvres produites.

En voici quelques illustrations repérées dans l’exposition mise en ligne….

Au-delà du sujet portant sur l’équilibre, l’enseignement des sciences est également mobilisé dans la production de traces écrites et langagières et la représentation des situations mises en oeuvre.

Enfin, c’est également l’opportunité de travailler autour de la matière et des matériaux et de leurs différentes propriétés, ce  qui peut avoir une incidence, par la suite, sur les choix artistiques.

Projet inter-degrés et Roborave

La  Roborave de Craon existe depuis 4 ans. Pour la première fois, des élèves de CM2 et de sixième y ont participé. Il s’agissait d’une rencontre inter-degrés autour de la programmation de robots Mbot. Quatre classes de CM2 ont participé à ce projet : les classes de l’école Henri Matisse de Craon, de l’école Boris Vian de Craon, de l’école Jean Jaurès de Cossé-Le-Vivien et des CM1-CM2 de l’école de Chérancé.

Plus de deux cent élèves de CM et de 6ème se sont donc retrouvés le jeudi 23 mai pour relever des défis de programmation, et notamment le challenge a-MAZE-ing. Par équipes de quatre (deux collégiens et deux élèves de primaire), l’objectif était d’abord de se présenter en anglais, puis de programmer ensemble un robot autonome capable de parcourir un chemin surélevé, sans tomber.

Ce projet de rencontre inter-degrés autour de la programmation est orchestré par Jimmy Prudhomme, professeur au collège Volney de Craon. A travers ce challenge de robotique éducative, de nombreux champs disciplinaires sont conviés : sciences (technologie), mathématiques (volet programmation), anglais… De nombreuses compétences sont mises en jeu : compétences de mathématiques (programmation informatique, mesures, proportionnalité…), capacité à travailler ensemble, à collaborer, à s’impliquer dans une démarche de projet, à communiquer à l’oral en langue étrangère…

Afin de compléter le travail effectué en classe par les enseignants des classes concernées, les élèves participants avaient été accompagnés en amont par le Conseiller Pédagogique de Circonscription pour démarrer une initiation à la programmation en s’appuyant sur la plateforme  blockly games. Il s’agissait de développer quelques compétences de base en programmation par étiquettes : repérage sur la plateforme, apprentissage des cliquer-glisser vers l’espace de programmation, construction de premiers algorithmes simples…

Ensuite, les élèves ont été accompagnés par Jimmy Prudhomme qui s’est appuyé sur la plateforme de code.org. Une séance d’anglais a également été proposée par Mme Lopez, professeur d’anglais au collège Volney afin de développer les capacités des élèves à échanger à l’oral en continu (être capable de se présenter).

Semaine européenne du développement durable

Du 30 mai au 5 juin, la semaine européenne du développement durable a pour objectif de promouvoir le développement durable dans toute l’Europe, à travers des actions de sensibilisation, et de favoriser une mobilisation concrète, individuelle et collective.

Elle doit être un vecteur de diffusion des enjeux de développement durable et de l’Agenda 2030 adopté par l’ONU.

17 objectifs de développement durable ont été fixés par 193 Etats membres des Nations Unies en 2015. Ces objectifs universels et centrés sur les populations, pour une planète solidaire pour tous, doivent être atteints à l’horizon 2030.

Les écoles, collèges, lycées et associations partenaires sont invités à organiser des actions en lien avec les objectifs de développement durable. Ces activités, projets et événements sont recensés et exposés  sur le site Internet dédié.

Vous y trouverez une carte interactive présentant les très nombreux événements proposés au public pour faire connaître à la fois les initiatives territoriales tournées vers le développement durable et la transition écologique et solidaire et les acteurs impliqués dans l’amélioration de notre cadre de vie, partout en France : conférences, expositions, projections de films, projets d’éducation, visites, ateliers…

Opération Echos d’escales

L’opération « Echos d’escales » propose aux élèves de cycle 3 de réaliser des activités autour des problématiques liées aux enjeux de développement durable dans le monde.

Les classes ont la possibilité de concevoir et suivre une expédition scientifique de manière virtuelle. Les temps d’escale sont l’opportunité de découvrir de nouvelle culture et se questionner de manière transdisciplinaire sur les enjeux environnementaux.

Il reste des places pour le projet Tara proposé au cycle 3 par le pôle éducation de la Fondation Tara expéditions (cf Plaquette).

La date limite pour les inscriptions est fixée au 1er juin 2019. 

Les expéditions Tara de recherche océanographique, sont soutenues par le CNRS, Paris Sciences et Lettres, le CEA, le Centre Scientifique de Monaco et de nombreux autres partenaires publics et privés.

Pour vous inscrire, veuillez suivre les instructions précisées dans la plaquette.

Les enseignants désireux d’avoir un accompagnement sur ce projet peuvent contacter la mission sciences par mail : 53.animsciences@ac-nantes.fr

L’Atelier Canopé partenaire de Roborave53

Cette année, l’Atelier Canopé est partenaire de la Roborave 53, un concours international de robotique ludique dont l’objectif est de réunir le plus grand nombre de jeunes, écoliers, collégiens ou lycéens autour de challenges.
L’ Atelier Canopé est très heureux de mettre à disposition des élèves de primaire du bassin de Craon un ensemble de 6 robots Mbot. Le Mbot est un robot physique à construire et à programmer avec le logiciel gratuit MBLOCK inspiré de Scratch 2.0. Le programme est ensuite transféré au robot, soit par USB, soit en bluetooth, soit en wifi. Il dispose également de différents capteurs qui lui permettent de collecter des informations de son environnement.

À cette occasion, l’ Atelier Canopé a rappelé aux enseignants présents qu’ils peuvent emprunter du matériel numérique et être accompagnés dans leurs projets. Une sélection de ressources a également été proposée et notamment le jeu de plateau « Planète Code » pour s’initier au codage en mode débranché.

Billes de sciences

 

Approcher un sujet scientifique par des expériences originales et stimulantes, s’armer de quelques billes scientifiques sur ce thème puis accéder directement à des activités pour la classe ? C’est le principe de « Billes de Sciences » !

Imaginée par la Fondation La main à la pâte et une équipe de vidéastes en vulgarisation scientifique, cette chaîne est dédiée aux professeurs de l’école primaire et du collège… mais aussi à tous les curieux de sciences. Abonnez-vous pour venir faire rouler quelques Billes de Sciences, deux fois par mois !

En lien avec les programmes de l’école primaire et  du collège, chaque vidéo dure entre 5 et 15 minutes et présente, pour chaque sujet abordé, des expériences à réaliser en classe, un éclairage scientifique et des ressources pédagogiques.

Une douzaine de vidéos sont d’ores et déjà accessibles et abordent des sujets variés tels que la démarche scientifique, les changements d’état, les circuits électriques, le système solaire, les mélanges de liquide….